Orientación laboral

Reproducción asistida

Researcher working

En 1978, en un pequeño pueblo Inglés, nació el primer bebé concebido en un laboratorio mediante la técnica de reproducción in vitro, una técnica que forma parte de lo que se conoce la procreación asistida. El nacimiento de Louise, este bebé, abrió las puertas a nuevos tratamientos eficaces contra la infertilidad.

Este método se utiliza cuando hay una incapacidad para procrear de una manera natural.

Hay varias técnicas de reproducción asistida que dependen de los problemas intrínsecos en la pareja que implican la ciencia u otras circunstancias:

Coito programado, inseminación artificial, la fecundación in vitro y transferencia de embriones.

Para lograr un ciclo de reproducción asistida, es necesario encontrar una clínica especializada, pública o privada, que tenga una licencia para ejercer legalmente en este ámbito.

Los métodos utilizados deberán ser aprobados por la Comisión Nacional de Reproducción Humana Asistida. En España no hay límites establecidos para generar preembriones en las mujeres. Sin embargo, por razones éticas, no puede superar el número de preembriones necesarios para que la mujer esté embarazada.

En el caso de la transferencia de embriones al útero de la madre, no puede exceder la cantidad de tres embriones para cada prueba. Es por eso que estamos viendo muchos embarazos múltiples.

También es obligatorio establecer un poco de intimidad entre las personas que deciden someterse a este tipo de tratamiento, o los padres o futuro hijo o un donante de esperma o los óvulos. En cualquier caso, el paciente siempre tendrá el derecho de confidencialidad, salvo en casos extremos de peligro para el niño, donde existe la posibilidad de contacto.

La procréation médicalement assistée

En 1978, dans une petite ville anglaise, nait le premier bébé conçu dans un laboratoire à travers la technique de la procréation in vitro, une technique qui fait partie de ce qu’on appelle procréation médicalement assistée. La naissance de Louise, ce bébé, a ouvert les portes vers des nouveaux traitements effectifs contre la stérilité.

On utilise cette méthode quand il existe une impossibilité de procréer d’une façon naturelle.

Il existe plusieurs techniques de procréation médicalement assistée qui dépendent des problèmes intrinsèques dans le couple qui font appel à la science ou d’autres circonstances :

Le coït programmé, l’insémination artificielle, la fécondation in vitro et le transfert d’embryons.

Pour pouvoir réaliser un cycle de procréation assistée, il est nécessaire de trouver une clinique spécialisée, publique ou privée, qui ait une licence pour pouvoir exercer légalement dans ce domaine.

Les méthodes employées doivent être approuvées par la Commission Nationale de Procréation Humaine Assistée. En Espagne il n’y a pas encore des limites établies pour engendrer des préembryons chez la femme. Cependant, pour des raisons éthiques, on ne peut pas dépasser le nombre des préembryons nécessaires pour que la femme reste enceinte.

Dans le cas du transfert d’embryons vers l’utérus de la mère, on ne peut pas dépasser la quantité de trois embryons pour chaque essai. C’est pourquoi on assiste à des nombreuses grossesses multiples.

Il est également obligatoire d’établir une certaine confidentialité entre les personnes qui décident de se soumettre à ce type de traitements, soit les parents, soit les futurs fils, soit les donneurs de sperme ou d’ovules.  En tout cas le donneur aura toujours le droit du secret, sauf dans des cas extrêmes de danger pour l’enfant, où on a la possibilité de le contacter sans obligation de droit de filiation.

La clinique Procrear  offre la technique de procréation médicalement assistée comme une des solutions au problème de la stérilité féminine.